La « manif couscous »

19 Avr

C’est le sujet du moment, détrônant des sujets (bénins, bien évidemment) comme le manque flagrant de croissance et de compétitivité, l’imposition trop haute ou le chômage, la guerre ou les scandales politiques : je parle bien évidemment de la réforme visant à ouvrir le mariage civil aux couples homosexuels, et des applications possibles à la filiation, dans ce que ça peut donner comme la GPA/FIV.

Laissez-moi y venir, lâchez ce couteau.

  Être contre le mariage pour tous, c’est être homophobe. Quoi qu’en dise Morano, refuser aux homosexuels car ils le sont des droits comme celui de s’unir dans le cadre du mariage civil (je parlerais pas de religion, promis, ou ça risquerait de dégénérer, et Pueblo se plaint de devoir nettoyer après moi.), c’est de l’homophobie.

  • Pourquoi ça ? me dis-tu, citoyen à l’œil avisé et à la cravate fort rigide.

Et bien, mon cher Eudes-Edouard, si l’on peut avancer de vaines théories selon lesquelles cela ne serait qu’empêcher la déstructuration de la famille (ah, elle est structurée ? Tiens, Papa, viens lire ç.. ah, je n’ai rien dit.), et celles de nos, et attention je le mets en gras car c’est important, valeurs judéo-chrétiennes.

Ahahahah, ah.. Attends, quoi ?

Non parce qu’il faut avoir un semblant de cohérence, un jour. Les valeurs chrétiennes sont terribles (lisez l’Ancien Testament, ou Timothée 2:14, on en reparlera.), anti-égalitaires, anti-femmes, anti-noirs, anti-européennes, et j’en passe. Ce n’est pas forcément le plus bel étendard que j’aimerais voir affiché pour la France. Enfin, après, moi, un génocide, pourquoi pas, mais c’est coûteux, et ça prend du temps.

Votre argument balayé, Louis-Emile, je vous souhaite le bonsoir. Fermez bien la porte, hein !  C’est ça, à plus tard, Jean-Maximillien.

Encombrant ces idiots. Où en étais-je.. oui. Dire non au mariage homosexuel, ce n’est pas défendre des valeurs ni la famille. C’est refuser des droits à une partie de la population en fonction de leur sexualité, et donc par ceci une hostilité à leur égard, vous ne pouvez dire le contraire. Or, comme le dit un très bon ami, c’est cela qui constitue la base même de l’homophobie.

  • Mais enfin, ils peuvent se pacser, ils nous font chier ces pds. affirme-tu d’une voix carillonnante et légèrement agaçante (je me suis entraîné en périphrases euphémiques, remarquez).

Ma chère Marie-Claude, vous avancez là un argument intéressant. Le Pacs, remplacement du mariage. Et bien ce point, que j’entends (trop) souvent, est facilement démontable. En effet, si on analyse rapidement les différences entre le pacs et le mariage, on remarque plusieurs différences intéressantes, dans le patrimoine, la dette, et dans..  Oh. L’adoption. Or, ne soyons ni aveugles ni stupides, le mariage homosexuel est lié à la filiation. Enfin, c’est assez évident et il faudrait ouvrir les yeux, sans plus diviser l’un l’autre.

Et dans un pacs, on ne peut pas adopter « en couple »; en clair, l’enfant aura un parent adoptif, et l’autre ne sera rien. Inutile. Incapable d’assumer la moindre responsabilité sur l’enfant (l’enfant est à l’hôpital, il n’a pas le droit de demander une opération), de lui léguer son patrimoine comme un parent normal, et j’en passe.

En soit, il n’est rien. C’est tout de même légèrement triste pour l’enfant comme pour le parent; et on ose dire que le mariage homosexuel va détruire la famille ? Permettez-moi d’en rire, et d’une façon peu polie et grasse. Donc Joséphine-Pétunia, je vous remercie, mais vos arguments, gardez les pour vos tea parties avec Frigide Barjot, ça nous débarassera bien. D’une pierre deux coups !

Et alors là, j’ai lu un argument MAGNIFIQUE. (c’est de l’ironie, pour les plus ignares.)

La filiation, qui découle de lacte de naissance, indique à chacun de qui il est né, que ce soit de façon biologique ou symbolique comme en cas dadoption. Or, un enfant ne peut être issu de deux personnes de même sexe, même de façon symbolique : lenfant adopté par deux hommes ou deux femmes sera doté déducateurs, dadultes référents, mais en réalité deux fois privé de parents : une première fois par la vie, une seconde fois par la loi ! Le projet de loi organise donc un marché des enfants, car il le suppose et le cautionne. En létat, ce texte invite à aller fabriquer les enfants à létranger, en attendant de dénoncer linjustice de la sélection par largent pour organiser le marché des enfants en France, ce qui sera de toute façon imposé par la Cour européenne des droits de lhomme dès que le mariage sera voté.

Privés de parents, un marché des enfants, ce n’est que ça. Nous avons ici du lourd, voici notre idiot de la semaine.

Louis-Emile « Swag » de Réac.

Alors là on touche du lourd.  Ainsi, il nous apprend une nouvelle assez.. perturbante, et je le remercie pour sa clarté. « un enfant ne peut être issu de deux personnes de même sexe » Merci Sherlock ! Une nouvelle affaire résolue !

« les enfants peuvent pas naître de deux parents du même sexe ! »

Donc, selon lui, on prive (carrément) l’enfant de ses parents deux fois (mon compteur à hyperboles surchauffe, que quelqu’un l’arrête !), et on va jusqu’à le vendre sur un marché des enfants (Je crois que j’ai trouvé une alternative au problème électrique : je branche mon compteur sur une pompe à chaleur et je lis les arguments homophobes.). Tout ça.

Pour avoir écouté les longues auditions sur le sujet à l’Assemblée Nationale, ils ne sont pas privés de parents dans la vie, ça c’est sûr. D’un ponit de vue légal non plus car figure un nom sur leur livret de famille, et donc ils sont privés une fois d’un parent car.. le mariage homosexuel justement n’est pas légalisé. Ensuite, l’histoire terrible du marché de l’enfant est une bêtise incommensurable. Si l’on pense à légaliser tout le schmilblik, déjà, on arrivera à une adoption plus facile, et des orphelins en attente, il y en a des tas; quant à la GPA, je citerais une mère porteuse anonyme : « Tant qu’il a de l’argent, je peux me douter que l’enfant aura des chances d’être heureux, car ici on ne mange pas à sa faim« . Amusant, non, comme ce marché capitalisto-financier d’enfants devient simplement une forme d’adoption avec un soupçon de parenté biologique ? Et en plus, on ne leur prive pas de parents dans la vie. C’est pas merveilleux ?

Le mariage pour tous est une avancée dans notre société, et elle se doit d’être adoptée au plus vite; ne soyons pas des réactionnaires stupides qui feront honte aux générations suivantes, et je vous prie, s’il vous plait, ne m’envoyez pas l’argument de « oui mais on va légaliser la polygamie ensuite ».

« Hé, François, si on légalisait l’avortement ? »

« Tu plaisantes ? On va légaliser quoi, après, le meurtre d’enfants ? »

Et je vous quitte avec une citation de Roosevelt :

« Un réactionnaire est un somnambule qui marche à reculons. »

Tim.logoseul1

Et ça, c’est quand papy faisait des manifs pour sauver la France..

8 Réponses to “La « manif couscous »”

  1. JeanCharles avril 20, 2013 à 12:10 #

    L’égalité des droits existe déjà. Tout le monde peut se marier. On ne regarde pas les orientations sexuelles avant le mariage. C’est la loi, l’isonomie est respectée. Arrêtons de nous faire croire n’importe quoi.

    • Tim Industries avril 20, 2013 à 12:12 #

      « jeancharles@jeanmichel.fr » Des jours comme ça où l’on tombe amoureux..

  2. JeanChristophe avril 20, 2013 à 8:00 #

    J’approuve JeanCharles, les gays peuvent se marier. Pas entre eux, certes, mais tout de même, il n’y a aucune inégalité là dedans. Vive l’Union Civile pour tous !

  3. JeanBarthélémy avril 20, 2013 à 8:10 #

    Quel est le rapport entre la République et cette loi ? Ce qu’on appelle mariage se nomme Union Civile dans d’autre pays. On créer une loi clivante qui divise les français, attise la aine (la preuve avec les récentes agressions), qui nous éloigne des vrais problèmes qui sont le chômage, l’instabilité géopolitique grandissante, etc. Monsieur Mitterrand l’avait compris. Une telle loi diviserait trop les français, et il ne l’a pas faite. Un grand homme de Mitterand. #TeamSocDem

    • Tim Industries avril 20, 2013 à 8:13 #

      C’est évident; on parle d’homosexualité et voici que commence la violence ! Quel hasard!

    • UneFamillePourTous avril 20, 2013 à 9:18 #

      « attise la aine » = AÏE ! ça pique les yeux là… (haine* au cas où tu ne saurais pas comment ça s’écrit !)

      • JeanAuguste avril 21, 2013 à 3:00 #

        C’était une faute de frappe, veuillez m’excuser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :